Comment cuisiner de la viande tendre?

Comment avoir une viande tendre à la poêle ?

Pour saisir convenablement la viande, il est impératif que la poêle soit bien chaude au moment de la cuisson. Au contact de la matière grasse, la viande grésille et ainsi une croûte protectrice se forme, emprisonnant les sucs et garantissant une viande tendre et juteuse.

Comment attendrir la viande de boeuf déjà cuite ?

Pour la viande déjà cuite, ajoutes-y un peu de vinaigre blanc (2 ou 3 cuilleres à soupe suivant la quantité de viande) et continue la cuisson, le vinaigre attendrira la viande. Fais mariner ta viande ! il n’y a que cela qui l’attendrira, car même une cuisson de plusieurs heures n’y changera rien.

Comment rattraper une viande trop dure ?

Si votre viande elle est encore dure après cuisson ajoutez-y un peu de bicarbonate alimentaire. Une cuillère à café suffira. Le bicarbonate va mousser donc ne pas couvrir de suite attendre un peu remettez a cuire quelques minutes et le tour est joué.

Comment attendrir la viande de bœuf bourguignon ?

Si vous souhaitez préparer un boeuf bourguignon sans vin, faites mariner votre viande dans de l’eau gazeuse durant 1 heure. Le bicarbonate va l’attendrir sa chair.

Comment savoir si la viande du bœuf bourguignon est bien cuit ?

Pour cuire un bœuf bourguignon, il faut une cuisson lente à feux moyen ou doux. Ainsi, le bœuf sera cuit au plus profond de sa viande et sa chair sera moelleuse à souhait.

C\'EST INTÉRESSANT:  Réponse rapide: Comment reconnaître une allergie à un aliment?

Quelle est la meilleure cuisson pour la viande ?

La cuisson la plus saine est la cuisson à la vapeur et en papillote. Elle convient très bien aux viandes à la chair blanche ( poulet, dinde…) et certaines recettes à base de viande rouge sont à découvrir, notamment la cuisine exotique.

Comment obtenir une viande tendre au four ?

Il vaut mieux la sous-cuire (en écourtant de 5 minutes la cuisson), puis l’envelopper dans du papier aluminium et la laisser sur la porte du four pendant 15 minutes. Cela permet au sang et aux sucs d’irriguer toutes les fibres et de les « détendre ».

Cuisiner avec âme